PARIS S’ÉVEILLE: RENAISSANCE DU MARCHE AUX PUCES DE VANVES
21/05/2020

Comme vous pouvez l’imaginer, samedi dernier, ce fut pour ArtLuxury Experience un grand plaisir de pouvoir se rendre, enfin, à son marché aux puces préféré, celui de Vanves.
En effet, il s’agissait du jour J officiel de réouverture du marché aux puces, après deux mois de confinement.
Avant de vous dévoiler sa renaissance, découvrons ensemble son histoire passionnante, et pourquoi les marchés aux puces en ce début du XXIème siècle, tant appréciés pour leur esprit bohème et familial, n’ont rien à voir avec leurs origines !

Marché aux puces de Vanves

En effet, loin de cette atmosphère que nous connaissons aujourd’hui, les marchés aux puces Parisien étaient principalement à leur origine au Moyen-Age, un lieu où de pauvres personnes faisaient commerce de récupération pour gagner leur subsistance. A cette époque, ce dur et pénible travail consistait à ramasser en tous lieux et revendre tout type d’articles et matériaux de seconde main ou d’occasion, tel que des métaux, des peaux, des chiffons etc.
C’est ainsi que nait ce métier de chiffonniers. A cette époque, Paris n’avait qu’un seul marché aux puces, près de Notre Dame. Mais au fur et à mesure du temps, le marché aux puces se dispersa en plusieurs lieux, et de plus en plus loin, au gré de l’expansion de la capitale.

La première étape de cette évolution fut au milieu du XVIIIème siècle, où ce genre d’activités devint interdit par la police pour des raisons d’insalubrité. Cette restriction força les chiffonniers à quitter Notre Dame, et à se disperser, entre autres, au sud, dans le quartier de Grenelle, à l’époque encore un village extérieur à la capitale.

En 1884 sous le préfet Eugène Poubelle les chiffonniers connurent un nouveau tournant. En effet, ce dernier mis en place une nouvelle politique d’assainissement urbain entrainant l’apparition d’un réseau de collecte bien connu sous le nom de « poubelles ». Cette innovation fut un réel changement dans leur quotidien de travail et entraina un tri et recyclage plus rationnel.

Plus tard, sous le Second Empire la politique d’expansion et d’expulsion fut renforcée, obligeant ainsi les marchés aux puces à quitter Grenelle et trouver un nouvel endroit plus excentré. Cet événement marqua la création des trois marchés aux puces que nous connaissons actuellement : Vanves, Saint-Ouen et Montreuil.

De nos jours, le marché aux puces de Vanves à bien changé, il est devenu l’univers de petits brocanteurs, lui donnant tout son charme et son esprit de bohème. Si la possibilité de vous y rendre s’offre à vous, vous aurez l’occasion de rencontrer près de 380 exposants, présentant des objets divers et variés, allant de la peinture, aux art décoratifs, en passant par les montres, les arts de la table ou l’argenterie. Seules puces intra-muros de Paris, et dotées d’une ambiance de village unique, elles vous permettront certainement de trouver votre bonheur !

Marché aux puces

Maintenant, voici quelques informations sur cette réouverture après ce confinement.

Afin de respecter la distanciation, le marché a été séparé en deux avec un système de rotation entre les deux côtés selon la semaine. Samedi dernier, pour sa réouverture en 20ième semaine de l’année, les exposants étaient installés côté trottoir. Ainsi, le week-end prochain sera le tour des vendeurs côté grille.
Enfin, les horaires d’ouverture restent inchangés, le marché aux puces de Vanves est ouvert les Samedi et Dimanche, de 7 heures à 14 heures.

Avec cette atmosphère conviviale en cette matinée ensoleillée, cette réouverture fut une expérience unique, un merveilleux moment pour nous changer les idées et chiner à la recherche de la perle rare.
ArtLuxury Experience a pu ainsi trouver son bonheur avec une magnifique lampe bouillote pour Olivier et quelques mécanismes de montres pour Pierre, le stagiaire.
Quel plaisir de retrouver les Puces !

Olivier et lampe bouillote

Si vous êtes intéressés par une visité guidée en compagnie d’Olivier, nous serions ravis de partager cette expérience avec vous !